J1 Japon 2015 – Arrivée et visite de Matsumoto

J1 Japon 2015 – Arrivée et visite de Matsumoto

Le départ a sonné… ça y est… Je repars pour le Japon. A moitié excitée de retrouver ce pays qui m’a tellement plu il y a 10 mois, et à moitié triste de quitter mon entourage aussi vite, je prends le chemin de l’aéroport.

Un voyage long mais sans encombre…

bagages voyage japon

Cette année, c’est bien en avance que je rejoins le hall d’embarquement de Charles De Gaulle… Oui, parce que l’année dernière, si je n’avais pas eu un ami dans l’avion pour retenir ce dernier, je l’aurais très certainement raté… ( merci Osprey ! ). Alors cette fois, on a joué la sécurité. Après un peu plus d’une heure d’attente devant la porte d’embarquement, je m’installe enfin à ma place, prête à en découdre avec ces 12h05 de vol. Nous décollons à 20h40. Le sol s’éloigne de plus en plus, on passe au dessus des nuages… Ça y est, c’est parti !

 

aaaa plateau petit dejeuner plateau diner

ecran avion

Après le diner, je m’endors devant des films. Le vol passe très vite, puisque je suis réveillée par l’odeur du petit-déjeuner à 6h, heure française, mais 13h au Japon. On atterrit finalement à 15h30. Je récupère mes bagages en soute, confie ma grosse valise au service de livraison de bagages pour voyager léger, et file, armer de mon itinéraire Hyperdia vers les trains pour mon périple jusqu’à Matsumoto, mon point de chute cette nuit et le départ de mes visites « de ville en ville ». C’est cette partie du voyage qui m’a semblé la plus pénible… Il y a en effet 3h de train entre Tokyo et Matsumoto, avec un train plutôt local malgré son nom « Express », et je n’ai compté pas moins d’une quinzaine d’arrêts entre le départ et le terminus !!! J’étais vraiment épuisée et impatiente de prendre une bonne douche et de poser enfin mes bagages…

Arrivée à Matsumoto vers 20h30, je m’installe rapidement à l’hôtel et ressort manger un morceau avant de retourner me reposer dans ma chambre. Demain, grosse journée !

carte matsumoto

Première journée au Japon : le château de Matsumoto

La nuit a été horrible… Plus sensible au jetlag que l’année dernière, je n’ai réussi à m’endormir que vers 5h du matin. Le soleil me réveille en douceur aux alentours de 9h30. Je me prépare doucement, vais prendre un bon petit déjeuner dans un café, et me dirige vers le château de Matsumoto.

chateau matsumoto

Le château de Matsumoto, surnommé « le corbeau » à cause de sa couleur noire, fait partie des 4 châteaux trésors nationaux du Japon, avec Hikone, Himeji et Inuyama. Sa construction fut entreprise en 1504. Le château n’a jamais été au centre de combats, mais avait plutôt un rôle dissuasif et permettait de témoigner de la puissance des clans. Il n’a jamais été habité non plus.

shushi devant chateau

chateau de matsumoto

Le château de Matsumoto est constitué de plusieurs étages, tous accessibles par des escaliers très abrupts. En rentrant, on est invité, comme souvent dans les sites culturels au Japon, à retirer ses chaussures. L’édifice sent bon le bois, et retrouver la sensation de marcher sur les vieux parquet me met en joie… Je monte petit à petit, jusqu’au 6ème et dernier étage. Il était destiné au Daimyo, le seigneur, pour son quartier Général et de retranchement en cas d’attaque.

aaaa escalier chateau   escalier

sushi dans chateau

chateau piece

vue chateau

Vue sur Matsumoto et au loin les montagnes depuis le dernier étage du château

Une légende rapporte qu’au 17ème siècle, un vassal du Daimyo de garde vit l’apparition d’une femme qu’il prit pour une déesse. Elle lui tendit un sac de riz et lui dit que si le seigneur lui faisait une offrande de 500kg de riz tous les 26 de chaque mois, elle protègerait le château du feu et de l’ennemi. Le rituel ayant été consciencieusement suivi, on peut se demander si c’est bien grâce à la Déesse qu’aujourd’hui le château de Matsumoto est toujours en l’état, et surtout est le plus vieux château du Japon non reconstruit !

Balade dans la petite ville de Matsumoto

Après le château, je décide de faire le tour des temples de la ville. C’est l’occasion de visiter et de passer par les principaux points d’intérêts de Matsumoto.

D’abord, je visite le temple Yohashira. Celui-ci donne sur la rue Nawate, la rue de la Grenouille. Ce nom vient du fait que la rue étant interdite aux véhicules ( à l’époque, les voitures tirées par des chevaux ), les marchands disaient que les visiteurs pouvaient acheter et rentrer chez eux en toute sécurité, ces mots ce disant « Kaeru ». Or, « Kaeru » signifie également « grenouille ». La rue fût donc baptisée « La rue des grenouilles ».

temple matsumoto

rue grenouille

rue nakawate

Je passe ensuite dans la rue Nakamachi, où se situent de petites boutiques d’artisanat et de cafés. Malheureusement, et je ne sais pas très bien pourquoi, les boutiques sont presque toutes fermées… Je rejoins alors le temple Fukashi. Et enfin, vais jeter un œil au temple Jorin-ji.

sushi fukashi

fukashi temple

riviere matsumoto

temple fukashi

matsumoto riviere

Il est encore tôt lorsque j’ai fini mon tour de Matsumoto. Je décide donc d’effectuer une visite supplémentaire : l’école Kaichi.

Elle a été fondée en 1873, et a existé pendant 90 ans, jusqu’en 1963. C’est l’une des plus anciennes écoles du Japon. De 1963 à 1964, l’école, dont la localisation originale était près de la rivière, a été déplacée à son emplacement actuel et restaurée afin de retrouver le plus possible son apparence d’origine. En 1965, elle est transformée en musée.

kaichi ecole

Elle est assez originale par son architecture très occidentalisée, qui est l’image de ce que l’on pouvait construire à l’ère Meiji. Une fois les chaussures retirées et des pantoufles mises aux pieds, on peut la visiter librement. Les salles de classes montrent du vieux mobilier, des jouets ou des cahiers de l’époque. C’est assez émouvant de penser aux élèvent qui étudiaient ici, et d’imaginer les très beaux couloirs remplis d’enfants… Malheureusement quasiment toutes les légendes et panneaux explicatifs n’étaient qu’en japonais, donc je n’ai pu comprendre que les choses évidentes !

photo ecoliers

kaichi porte secrete

Une porte secrète magique ? Il y avait devant un petit balcon qui a été retiré aujourd’hui… Mais le problème, c’est que cette porte donne… sur RIEN !! Était-elle destinée aux élèves qui voulaient prendre la poudre d’escampette ?

kaichi chaussons

kaichi classe

Pour finir la journée, je décide de m’installer dans le parc du château de Matsumoto avec un bon livre… Il est temps de se reposer après avoir bien marché et arpenté la ville de long en large et en travers toute la journée !

En fin de journée, bilan de découvertes !

  • Ce que j’ai pensé de Matsumoto : C’est une jolie ville, plutôt petite et calme. On en fait cependant rapidement le tour…

 

  • J’ai remarqué : Les passages piétons croisés ! Parce qu’en France, on traverse de façon perpendiculaire… et ben au Japon, on peut parfois traverser en diagonale un carrefour ! Malin !

carrefour

  • J’ai rencontré : Un SAMOURAI !!!

chateau matsumoto samourai

Mots clés qui ont amené à lire cet article du carnet :

  • matsumoto

2 commentaires

  • Hello,
    Belle balade, très beau château et belle conclusion.
    Un petite réponse à tes questionnements … la rue Nawate était probablement désertée car le 20-21 c’était la « Frog fest » dans cette rue (^_^) … ceci explique donc peut-être cela … tu as dû arriver après la tempête (merci google) … moi j’étais arrivé le jour du « SOBA festival » dans les jardins du chateau … miam miam. Il existe aussi une série de 7 fontaines (je crois) d’eau naturelle qui sont éparpillées dans le centre ville et dont l’eau est potable (ça fait un mini parcours rigolo en les cherchant de rues en rues … (ça ouvre l’appétit).
    L’école « KAICHI » faisait aussi partie de mes visites mais dans le dépliant donné avec l’entrée ils disaient que c’était en fait une reconstruction de l’école d’origine qui était en fait localisée en contrebas près de la rivière. Elle a été déplacée en 1963 (devient musée en 1965). Du coup elle me paraissait moins « originale » (tu auras peut-être remarqué la façade un peu trop « neuve ») … les matériaux d’intérieurs sont par contre probablement d’origine.
    Ciao ! Bonne JR route

    Répondre
    • Merci le Voyageur !
      Honte à moi, je n’ai pas lu jusqu’au bout le dépliant… Merci pour ces précisions ! Je rajoute les infos ! ^^
      Bibis !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge