J12 voyage Japon – Rencontre avec Jomon Sugi

J12 voyage Japon – Rencontre avec Jomon Sugi

Aujourd’hui s’annonce être une magnifique journée ensoleillée… Et cela tombe bien, puisque j’ai finalement décidé hier soir que je partirai aux aurores ( et même plus tôt que ça en fait, bien avant le lever du soleil) pour effectuer la randonnée du Jomon Sugi sur l’Arakawa Trail, ce fameux sentier pour lequel j’ai appris hier qu’il n’est accessible seulement aux bus… (voir mon aventure avec un chauffeur étonné ici… ). L’ascension de 10 heures est sur le point de commencer !

Le Jomon Sugi, une rencontre qui se mérite !

Pour faire cette randonnée qui mène au Jomon Sugi, comme je vous l’ai dit précédemment, la seule solution est d’emprunter des bus spéciaux qui ont l’autorisation d’emprunter la route menant jusqu’à l’entrée du sentier. Ces bus ne roulent qu’entre 5h et 7h du matin environ ! Et il y a foule, le Jomon Sugi, plus vieux cèdre du Japon, est tout de même l’attraction principale de l’île… Autant dire donc, que si l’on veut monter, il faut se lever très tôt et prendre son mal en patience…

Le réveil sonne pour moi à 4h du matin… Aouch… Petite nuit… Je prends ma voiture de location et me rend à l’air de bus spéciale pour cette randonnée située à 30-40 minutes de Miyanoura, la ville où je loge. Et oui, ici, on roule à 30 km/h, alors même une petite distance est plutôt longue à couvrir lorsque l’on tombe derrière un japonais respectueux des règlementations… J’arrive finalement à 5h20, et il y a déjà beaucoup de monde ! Tous les randonneurs sont invités à rejoindre des files d’attentes et montent gentiment dans les bus qui se succèdent pour nous amener au sentier, à une petite demie-heure de là. Les bus se remplissent au maximum, jusqu’à ouvrir des sièges spéciaux dans les allées centrales ! Et malgré le monde, je peux rapidement m’installer dans un bus, et commence l’ascension vers 6h10

jomon sugi trail

Les deux-trois premières heures de pistes suivent une ancienne voie ferrée. Pas de gros dénivelé en perspective donc, la seule difficulté repose sur le fait d’essayer de ne pas se prendre les pieds dans les vieilles planches en bois. Mais leur espacement est plutôt idéal pour mon pas de marche, et j’avance à un très bon rythme. Très vite, je dépasse et sème les japonais arrivés avec les premiers bus et me retrouve seule sur la piste. La nature est paisible, et le soleil se lève lentement, encore caché derrière les montagnes ou l’épaisse forêt…

debut chemin jomon sugi

chemin jomon

vallee jomon sugi

leve soleil jomon

Une randonnée magique jusqu’à l’arbre millénaire…

Petit à petit, des rayons de lumière percent la végétation et viennent caresser le sentier… L’ambiance est vraiment magique, et la nature invite à la méditation. On peut très facilement se ressourcer malgré l’effort, bercé par les bruits des animaux sauvages, des oiseaux, et des cours d’eaux dévalant la vallée en contre-bas,  que le sentier suit parfois… Je croise quelques daims et des singes sur ma route, et j’échappe de ma solitude quelques instant.

soleil jomon sugi

chemin ferre jomonsoleil matin jomon sugi

 

daim yakushima

singe yakushima

Puis le chemin de fer laisse place à de l’ascension plus raide, tantôt sur des rochers ou des racines, tantôt sur des pontons en bois. J’arrive finalement au Wilson Stump, souche d’un cèdre de plus de 3000 ans portant le nom du botaniste et collectionneur de plantes anglais Ernest Henry Wilson, qui l’a redécouvert au début du XXème siècle. La particularité de cet arbre est qu’une fois dedans, assis à un endroit très précis, le regard vers la cime, on peut voir la végétation au travers d’un cœur… Romantique non ?

wilson stump

arbre coeur

Une fois passée la souche Wilson, j’arrive bientôt au tant attendu Jomon Sugi. Cet arbre est le plus grand cèdre du Japon, et l’un des plus vieux du monde. Tout le site qui l’entoure fait donc parti du patrimoine mondial de l’Humanité, et est strictement protégé. Jomon Sugi aurait entre 3000 et 7000 ans ! Il est situé un peu en hauteur du ponton d’observation, ce qui fait que je l’ai trouvé moins impressionnant que ce que j’avais imaginé. Cependant, son tronc m’a donné une impression de visage, et entouré de ses congénères plus frêles, ma rencontre avec cet ancêtre m’a quand même marqué…

jomon sugi

Une descente dangereuse !! C’est ça l’aventure !!

Après la pause déjeuner, il ne me reste plus qu’à redescendre tranquillement. Finalement la montée jusqu’au Jomon Sugi ne m’aura pris que 4 heures !!

Vers la fin de la randonnée, au moment d’emprunter un petit pont, je vois de loin un singe, installé sur les railles… Connaissant le caractère sauvage et impulsif de ses animaux, je l’observe de loin, n’osant pas m’engager sur le pont de peur qu’il se sente menacer et choisisse d’attaquer…

singe attaque début

Au bout de quelques secondes, il s’enfuit dans les fourrés. Ni une ni deux, je traverse le pont, puis me retourne, alertée par des petits bruissements de feuilles… Là, sous mes yeux, une petite famille de singes grimpe la montagne et se dirige vers le pont. Plusieurs petits montent le dos de leurs mères. Elles se suivent à la file indienne, tranquillement. C’est une scène vraiment magique qui se déroule sous mes yeux !

singe attaque milieu

Le petit troupeau arrive de l’autre côté du pont. Là, un autre randonneur arrive. Moins ébahit que moi devant les animaux, il sort son parapluie et les chasse pour s’ouvrir la voie. Il s’engage sur le pont, mais là, un deuxième troupeau sort des buissons !!! Le randonneur se retrouve sur le pont, entre deux hordes de singes, qui se mettent à grogner contre lui, et moi par la même occasion ! Les mâles commencent à sortir les crocs … Petit moment de frayeur pour moi, qui me voyais déjà en train de courir, les singes à mes trousses… Finalement, le randonneur, courageux et inconscient, força le passage, armé de son parapluie, et une fois le pont dégagé et les singes réunis, le calme revint dans la horde et dans la forêt…

Plus de peur que de mal. Ouf !

singes attaque 3   chemin sushi

J’arrive à l’entrée de la piste pour reprendre le bus à 14h20… Soient 8 heures de randonnée, en comptant 1 heure de pause repas pour le déjeuner… A l’aise ! Je reprends le bus qui me ramène à ma voiture.

Petit tour de l’île de Yakushima en voiture.

Il est encore tôt, je décide donc de prendre la route et de faire le tour de l’île. Il fait un temps magnifique. Les nuages cotonneux cachent par endroit les plus hautes montagnes.  J’explore jusqu’à Ohko no Taki Waterfall, l’une des cascades les plus hautes et impressionnantes de l’île…

montagne nuage yakushima

panorma ile yakushima montagnes

tour ile yakushima ile panorma yakushima

okho no cascade

Le soleil fini par se coucher sur cette magnifique journée… Il est temps de rentrer à l’auberge et de se reposer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge