J13 voyage Japon – plages et baignades… et bilan !

J13 voyage Japon – plages et baignades… et bilan !

Dernier jour sur la merveilleuse île de Yakushima… Mon avion décolle à 14h, ce qui me laisse la matinée pour profiter de l’île… C’est donc pleine d’énergie que je me lève tôt et monte en voiture pour finir l’exploration. Au programme de cette matinée: plages et baignades en eaux salées et eaux douces ! C’est ça aussi le Japon !

Baignade dans une cascade secrète perdue dans la nature.

J’arrive vers 8h30 dans le nord de l’île. J’avais lu sur  internet qu’il existe différents spots de baignades « sauvages » à Yakushima, dont le plus connu est au nord, près de la petite ville de Nagata, nommé Yoggo Valley. Je traque donc les panneaux, et après plusieurs demi-tours et chassés-croisés, je finis par me garer sur un tout petit parking, au bout d’un sentier tellement envahi par la nature que deux voitures ne peuvent plus s’y croiser

voiture yakushima

Il n’y a personne, le calme règne. Je cherche un peu et finis par voir un petit chemin de terre à côté du parking… Je pars donc à l’exploration.

 

chemin caché

Après quelques minutes de marche, je commence à entendre le bruit de l’eau qui coule et chahute les rochers. C’est bon signe ! Je suis en train de longer la rivière. Puis très vite, j’arrive à l’apercevoir à travers les arbres… L’eau est claire, transparente même ! J’entends les petits oiseaux chanter, et le soleil du matin chatouille de ses rayons la vallée… Je cherche donc attentivement un accès vers les rochers et l’eau pour me baigner.

chemin cascade

cascade secrete

Et finalement, j’y arrive. La cascade est là, divisée par plusieurs paliers de rochers ralentissant l’eau. Le courant de l’eau est à certains endroits un peu fort, mais je trouve l’accès à un petit bassin naturel, pas trop profond sur ses bords, où je pourrai me baigner sans crainte. Ben oui, parce que je ne peux quand même pas prendre de risque. Étant seule, je ne pourrai compter que sur moi-même en cas de besoin, autant rester prudente.

Je profite donc tranquillement de la vue et m’habille pour ma baignade.

baignade eau

baignade vue

  cascade bain

Tour de l’île vers les plages et baignades au repère des tortues…

Après ma baignade, je reprends la route pour découvrir la partie nord de l’île que je n’ai pas encore explorée. Le ciel est complètement dégagé. Je profite donc de la vue sur les montagnes de Yakushima, en rêvant d’un prochain voyage pendant lequel je pourrai grimper là-haut et contempler la vue par un même beau temps…

cascade vallee

yakushima tour

yakushima tour champs

yakushima tour montagnes

tour ile yakushima

J’arrive finalement à Inakahama Beach, une longue plage de sable blanc, point de rendez-vous des tortues de mer pour y pondre leurs œufs pendant cette saison. Et d’ailleurs, ça se voit ! Il y a tous les deux mètres les traces des mamans tortues qui ont traversé la plage durant la nuit… C’est vraiment jolie, et ça me console de ne pas avoir eu l’occasion de rencontrer une vraie tortue.

traces tortues traces tortues yakushima
Il est encore tôt, seulement quelques japonais discutent et chahutent au bord de l’eau, tout habillés comme à leur habitude avec trois couches de vêtements. A peine ai-je mis l’orteil à la mer que je m’interroge : la mer est d’une douceur incroyable, pourquoi personne ne se baigne ?! Alors pour ne pas « choquer » mes voisins japonais, je m’éloigne un peu des riverains et armée de mon maillot de bain, file profiter de la chaleur de l’eau…

plages et baignades

inakahama plage

inakahama vue

 

Un retour à Tokyo bien mouvementé…

Après avoir profité de la plage, et fait quelques emplettes, je  rejoins l’aéroport. Au programme, deux avions : le premier de Yakushima à Kagoshima, et le second de Kagoshima à Tokyo (il n’existe pas de vol direct depuis Yakushima vers une autre ville que Kagoshima).

Je m’enregistre, et m’installe en salle d’attente avant l’embarquement. Quand une hôtesse arrive vers moi, l’air alarmée…

« Mademoiselle, vous prenez bien une correspondance pour Tokyo à votre arrivée à Kagoshima ?« 

« Oui… » repondis-je un peu tremblante

« Nous avons un petit soucis avec votre correspondance… Vous ne pourrez pas avoir votre avion…« 

« QUOI?!« 

Et oui, pas de bol… Le vol Yakushima-Kagoshima allait arriver avec près de 40 minutes de retard… Le  truc assez incroyable et rarissime au Japon !! Or, je n’avais prévu que 55 minutes de transit entre mes deux vols… En seulement 15 minutes, il n’était donc absolument pas envisageable de récupérer mon bagage enregistré en soute, le ré-enregistrer pour le second vol et embarquer à temps… Et le plus amusant, c’est que comme je n’ai pas réservé mes billets avec au minimum une heure de battement entre les deux avions, la compagnie ne peut rien faire pour moi, excepté m’aider à RACHETER un billet d’avion, qui sera d’ailleurs au prix fort…

Me voilà donc à débourser une petite fortune pour reprendre un avion jusqu’à Tokyo, près de 3h après l’heure de départ prévu.

Mais bon, je le prends étonnement bien. C’est ça l’aventure ! Il n’y a pas mort d’homme, juste mort de compte en banque, ce qui est bien matériel… J’arrive saine et sauve à Tokyo, et le gérant de la maison partagée où je vais loger pendant plus d’un mois m’a attendu pour m’aider à m’installer…

La morale de cette histoire :

faites très attention à avoir au moins 60 minutes de battement entre deux vols si vous ne voulez pas voir vos billets s’envoler !

Yakushima, le bilan !

Voilà donc mon aventure de 4 jours sur l’île de Yakushima. Tout d’abord en quelques chiffres, Yakushima c’est :

4 jours et 3 nuits

734 photos

3 belles randonnées

une trentaine de piqûres de moustiques (venimeux vue les réactions que j’ai eu… )

une dizaine de daims et vingtaine de singes croisés

une foultitude de cèdres magnifiques

des cascades et baignades en mer

un magnifique soleil (à faire mentir les japonais avec leur foutu proverbe)

 Mon impression: La chose qui résumera le mieux mon avis sur cette île est la suivante : j’ai acheté sur place un guide ultra-complet afin de revenir à Yakushima pour une bonne semaine et profiter encore plus de tout ce dont elle recèle… Oui, je suis tombée amoureuse de l’île, de ses forêts, de ses habitants un peu « bourrus » pas habitués à rencontrer des étrangers. Oui j’ai passé quelques jours formidables, accompagnée du soleil, chose apparemment rare ici. Mais les quelques grosses averses ne m’ont pas empêché de profiter des magnifiques paysages qui m’entouraient, et du bon bain chaud qui m’attendait à l’auberge le soir… Cependant, je regrette de ne pas avoir eu un meilleur niveau de japonais, ce qui m’aurait permis de mieux visiter, puisque les panneaux/indications/menus/etc ne sont là-bas pas traduits ni écrits en romaji… Il y a peu d’informations sur le net par exemple sur les restaurants de l’île, et pourtant dans mon nouveau guide japonais il y a des dizaines d’adresses qui semblent plus intéressantes les unes que les autres ! En conclusion, je dirais que Yakushima est parfaite pour les aventuriers amoureux de la nature et de la randonnée, qui ont le temps de séjourner plusieurs jours pour en profiter un minimum…

 

10 commentaires

  • Magnifique ! J’attendais ces photos avec impatience, là forêt , les cascades et les plages ! Par contre t’a oublié de faire poser Sushi dans la cascade … Ça aurait été marrant. En tout cas les photos sont reussies et le récit donne envi d’en lire plus. Merci pour cette découverte :-)

    Répondre
    • Merci Osprey ! ^^ Pour Sushi dans la cascade, c’était un peu risqué… il y avait quand même du courant, et à un mètre du bord c’était hyper profond, donc la trouille qu’elle glisse et rejoigne les p’tits poissons ! xD Mais je réfléchirai à une solution pour la prochaine fois… :)

      Répondre
  • Merci pour ton blog il est tres bien fait et tres sympa ! Nous partons a deux au japon en avril 2015 et l ile de yakushima m interesse enormement. Par contre j aimerais savoir quelle est le niveau de difficulte des randonnees que tu as faites. Nous sommes jeunes et en bonne sante et nous aimons les balades mais nous avons rarement fait des randonnees de 8-9h … donc j hesite a nous engager la dedans ! Merci

    Répondre
    • Bonjour Aurélie !
      Merci beaucoup d’être passée sur mon blog. ^^
      Les randonnées que j’ai fait sont toutes accessibles à tous. Certaines ont été effectivement longues, et peuvent être un peu difficiles, mais vraiment rien d’insurmontable. Ça peut rester relativement plat et alterner avec de la grimpette très raide. Il faut marcher à son rythme, et partir avec eau et nourriture, et ça se passera bien. 😉 Pour certaines randos, j’ai volontairement choisi les parcours les plus longs, mais il y a souvent des chemins parallèles plus courts si vous doutez de vos capacités. Personnellement je ne suis pas vraiment sportive, mais j’aime marcher, et en allant à mon rythme avec pauses repas/photos, j’ai toujours eu de l’avance sur les temps de randonné prédis ( environ 30% de temps en moins – 6h au lieu de 9h par exemple). Tout ça pour dire que même si votre allure n’est pas la mienne, vous vous en sortirez largement ! 😉

      Répondre
    • Mais non !! Encore une fois, c’est le jeu ma pauvre Lucette, et c’est ça l’aventure !! Un an après, je ne retiens que les magnifiques randonnées et plages de l’île ! ^^

      Répondre
  • Bonjour,
    Merci pour ton blog, très intéressant et très sympa! Nous partons dans un mois (honeymoon). On hésite entre passer 3 jours â Yakushima ou à ishigaki… Qu’en penses tu? Avec quelle compagnie voyageais tu en interne?

    Répondre
    • Bonjour !
      Alors je dirais que ces deux destinations sont bien différentes ! Yakushima vous offrira de magnifiques randonnées en montagne et forêt, tandis qu’Ishigaki vous fera découvrir Okinawa, la culture des îles avec les jolies plages… Je verrais en fonction de votre lieu de départ : si vous êtes à Tokyo, c’est plus facile et rapide d’aller à Ishigaki plutôt qu’à Yakushima !! Au contraire, si vous êtes du côté de Kobe ou même sur Kyushu, prendre l’avion pour Yakushima est mille fois plus rapide et facile que de partir pour Ishigaki. Il y a de nombreuses compagnies low cost avec des vols domestiques, comme Peach ou Skymark. Voyez aussi avec la compagnie de votre vol international : par exemple avec ANA ou Japan Airlines, il y a des systèmes de Pass qui permettent d’avoir des vols domestiques à des prix très intéressants pour les touristes ! J’étais allé à Okinawa pour moins de 10.000 Yens le vol grâce à mon billet Paris-Tokyo JAL.
      Si vous avez besoin de plus d’infos, n’hésitez pas !
      En vous souhaitant un très bon séjour !

      Répondre
  • Bonjour,

    Magnifique Blog.
    Comment s’appelle le guide ultra complet que tu as acheté sur yakushima ? Tu as pu le trouver facilement sur place ? Il est écrit en japonais uniquement ?

    Merci pour ton aide

    Répondre
    • Bonjour Hadrien,
      Le guide est écrit uniquement en japonais. Il fait parti d’une collection japonaise de guides sur le pays : ことりっぷ.
      https://co-trip.jp/book/detail?id=54
      Je les trouve tellement bien que j’en ai acheté plusieurs : Tokyo, Kyoto, Okinawa, etc. C’est plein de couleurs et de cartes. Après, ce n’est qu’en japonais…
      Sur place, toutes les bonnes librairies ont cette collection de guides en rayon. Et j’ai acheté celui de Yakushima dans un petit magasin de souvenirs directement sur l’île !
      En espérant avoir pu t’aider !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge