J3 Japon 2015 – Takayama et ses merveilles…

J3 Japon 2015 – Takayama et ses merveilles…

Aujourd’hui je passe ma première journée à Takayama. Je suis impatiente de découvrir cette ville si bien vendue par certains guides. Et je puis vous dire que je n’ai vraiment pas été déçue, bien au contraire ! Cette 3ème journée fait partie des journées qui m’ont le plus charmé durant mes voyages au Japon ! Voici tout de suite pourquoi …

map takayama

Les musées de Takayama, des merveilles pour les yeux !

Après un bon petit déjeuner pris dans un petit café hyper mignon dans un style « cottage anglais », je me dirige vers le Temple Sakurayama Hachimangu, le temple incontournable de Takayama, à l’origine du grand festival de la ville. Le sanctuaire n’est pas grand du tout. Il n’y a que quelques batiments regroupés à flanc de colline. Il pleut, ce qui donne une ambiance paisible au lieu. D’autant qu’il n’y a personne ! Tant mieux, j’apprécie d’autant plus ma visite !

entree sakurayama

takayama sakurayama hachimangu

sakurayama hachimangu

temple omikuji

sakurayama

Une fois le tour du temple fait, je vais au musée Takayama Yatai Kaikan, une sorte de hall d’exposition des mikoshis ( chars ) utilisés lors du festival de Takayama. A l’entrée on me donne un lecteur cassette à l’ancienne qui me servira d’audio-guide en anglais. Et hop, je rentre dans la salle. Et là… MA-GNI-FIQUE ! Il y a quelques mikoshis exposés, les détails sont incroyables, les histoires des chars sont vraiment interessantes et on en apprend plus sur le coté « logistique ». En milieu de parcours il y a une vidéo qui présente le festival de Takayama, ce qui permet de se rendre compte de l’empleur de l’évènement et du rendu des mikoshis à l’extérieur du hall.

musee mikoshis

mikoshis

aaaaLe sommet des mikoshis entrent dans la caisse du bas, comme une poupée russe, ce qui permet de diminuer un peu leur hauteur et passer les portes (malgré tout très hautes ) du musée !

mikoshi sushi  mikoshi karakuri

Le sommet des mikoshis entrent dans la caisse du bas, comme une poupée russe, ce qui permet de diminuer un peu leur hauteur et passer les portes (malgré tout très hautes ) du musée !

musee audio

karakuri

Un Karakuri ( marionnette ou poupée articulée ) au sommet d’un mikoshi

 mikoshi musee

Je vais ensuite au Nikko-kan, un musée situé juste à coté du Yatai Kaikan, dont l’entrée est incluse dans le prix du billet pour le Takayama Yatai Kaikan. C’est un hall où sont exposées des maquettes des temples de Nikko. M’y étend rendu l’année dernière, je reconnais tous ces beaux batiments et suis un peu nostalgique… C’est vraiment beau ! Peu de monde y va apparement, mais je vous conseille vraiment d’y jetter un oeil : les détails sur les maquettes sont vraiment impressionants, et expliquent les nombreuses années de travail qui ont été employées par les artisants pour les réaliser.

musee nikko

maquette nikko

sushi nikko

nikko toshogu

nikko musee maquettes

Enfin, à l’enfilade de ces deux précédants musées si situe le Musée des Karakuri, ou Shishi Kaikan. C’est un musée qui présente la plus grande collection de masques de lions du Japon ( plus de 300 ), mais son intéret est dans la démonstration de Karakuri, les marionnettes traditionnelles japonaises, ou poupées articulées, que l’on trouve au dessus de certains mikoshis. J’étais vraiment intriguée, et mon ame d’enfant revait d’en savoir plus à leur sujet. J’arrive à temps pour une démonstration ( il y en a deux par heure ). Nous ne sommes que 5 visiteurs, je suis la seule étrangère. La présentatrice a gentiement tout traduit en anglais pour moi !

karakuri ecriture

musee karakuri scene

qqqqmusee karakuri exemple   musee karakuri marionnette

Il existe différents types de Karakuri : écriture, accrobatie, vie quotidienne… Tous ces types sont visibles simultanément uniquement dans ce musée. A la fin, une petite vidéo montre les ficelles des Karakuri, et meme si cela perd du coup un peu de sa magie, on est d’autant plus impressioné par les marionnetistes, avec l’ingéniosité et la complexité des mécanismes !

Ce musée a ainsi été une vraie merveille, tout simple mais magique ! J’en suis resortie avec des années de moins, et la fole envie de trouver un magasin de Karakuri !

Visite de la ville et du Takayama Jinya

Je traverse maintenant le quartier de Sanmachi, un quartier de Takayama classé au patrimoine et protégé. Les maisons sont traditionnelles et on ressent toute l’ambiance du vieux Japon avec des rues étroites et des devantures à l’ancienne.

takayama riviere

rue takayama

rue takayama typique

takayama rue

takayama maison

takayama pluie

rue pluie

takayama maisons

riviere takayama

J’arrive au Takayama Jinya. C’est l’ancienne demeure d’un gouverneur de province, appelé « Damiyo ». C’était un haut lieu administratif, de justice, mais aussi de collecte des impots (sous forme de ressources comme le riz).

takayama jinya

J’entre dans la demeure en meme temps qu’un groupe de touristes Espagnoles … sans genes… ne comprennant pas (ou ne voulant pas comprendre ? ) qu’il faut retirer ses chaussures pour marcher sur les tatamis, laissant gouter leurs parapluies sur le sol, s’éparpillant bruyamment partout en délaissant leur pauvre guide, qui ne donne plus ses explications qu’aux petits « premiers de la classe »… Heureusement, leur visite s’effectue au pas de course, et je me retrouve vite plus au calme pour aprécier les lieux. La maison est immense, composée de plusieurs petites pièces d’entretiens, des grandes salles de réception, plusieurs cuisines, des salons et des pièces de travail, une petit jardin. Il y a vraiment de quoi voir !

jinya piece

jinya ceremonie the

sushi takayama jinya

jardin jinya

A la fin de ma visite, je flane un peu, vais visiter un petit temple, le Hida Kokubunji. Puis je rentre à l’auberge me changer avant d’aller vivre une sacrée première expérience : un ONSEN !

Première expérience : le Onsen !

onsen

À mon arrivée à l’auberge de jeunesse, j’ai remarqué que celle-ci offre des reductions pour les « guests » dans differents endroits, dont des onsens. Les onsens sont des bains publiques japonais, intérieurs et extérieur où l’on se baigne en commun, nus. 

Il pleut, je suis d’humeur à un bon bain chaud avant d’aller dormir après ma journée de balade… Ils m’indiquent un onsen à 10 minutes à pied, situé dans un hotel. Ce soir ma balade a fini tôt, il n’est que 17h mais les magasins et les lieux touristiques ferment déjà… C’est le moment de ma lancer !

Passons ma maladresse quant à trouver l’entrée du Takayama Green Hotel… ( oui, j’ai réussi à passer devant sans la voir… À croire que j’étais très fatiguée… ) L’hotel est immense, il y a pas mal de personnes qui arrivent avec un petit sac et vont vers le onsen… Je me sens un peu gênée, d’abord de n’être venue sans rien, mais à la réception de l’auberge on m’a dit que tout était fourni ( et sur ce point, ils avaient raison ! ), puis un peu intimidée à l’idée de me retrouver dans un bain avec toutes ces femmes… Je paye mon entrée. Plus moyen de reculer maintenant ! On me remet une petite serviette. Je suis discrètement une petite famille ( grand mère, maman et petite fille ). Et c’est parti !

D’abord, j’arrive dans une salle avec des casiers. On s’y déshabille entièrement et on range ses affaires dans les casiers. On peut utiliser la petite ( microscopique ) serviette pour se cacher un peu, mais la moitié des japonaises ne s’embêtent pas à cacher quoi que ce soit ! Ensuite, une fois dans son plus simple appareil, on peut entrer dans le onsen à proprement parler. Il y a un coin fait pour la toilette que l’on doit scrupuleusement faire avant de rentrer dans les bain. On s’assoie donc sur un tabouret, et sont à disposition du shampoing, de savon et du gel douche. On fait sa toilette avec un petit baquet et un pommeau de douche, assis à la japonaise. Une fois bien propre, on peut aller dans les bains. Il y en avait deux à l’intérieur, et deux à l’extérieur, certains avec des coins à remous, d’autres un peu plus chauds. Je commence par me baigner dedans puis sors profiter des bains à l’extérieur. Avec la pluie qui degouline sur les rebords du préau, c’est hyper relaxant. Chaud. Mais hyper relaxant ! J’adore !! J’y reste une heure, changeant de bain, sortant régulièrement un peu de l’eau, comme le font les japonaises autour de moi. La petite serviette donnée à l’entrée est utilisée sur la tête ou autour du cou pour rafraîchir pendant le bain. Elle ne doit pas aller dans l’eau, et ne peut pas vraiment servir à s’essuyer puisqu’avec la chaleur et la forte humidité, même en la posant sur un endroit sec elle devient vite gorgée d’eau !

Green hotel

Personne ne me regarde ou me dévisage, les japonaises sont là en famille ou entre amies, je suis très vite à l’aise. Le onsen et la nudité sont dans leur culture, elles n’en font pas état, ce qui permet vraiment de profiter de l’expérience tranquilement et agréablement. Je suis ravie et joyeusement surprise !

Une fois terminé, je refais un petite toilette ( qui n’est pas je pense obligatoire, mais je suis un peu tatillon… ). Une fois dans les « vestiaires », je récupère une grande serviette de bain pour m’essuyer comme il faut. Ensuite on peut passer dans une petite salle type salon de beauté où sont à disposition : brosses à cheveux strérilisées, sèche-cheveux, produits de toilette et lotions pour le visage ! Je remarque qu’il y a meme du thé à disposition ! Moi qui regrettait de n’avoir rien apporté, je suis soulagée ! D’autant que ma peau plutôt sensible a vraiment apprécié ces lotions japonaises ! Donc +1 pour mon auberge de jeunesse : vous n’avez effectivement rien à ammener ! ( de toute façon les produits pour la toilette hors ceux proposés dans le onsen ne sont pas autorisés )
Je resors toute fraîche, propre et décontractée ! Je suis même impatiente d’y retourner.

Objectif onsen : validé avec mention !

 

En fin de journée, petit bilan :

  • J’ai gouté : le Boeuf de Takayama ! Un régal ! Fondant dans la bouche, parfumé … Moi qui ne suis pourtant pas du tout amatrice de viande rouge, je peux vraiment dire que je me suis régalée !!

Rrboeuf sushi takayama boeuf

  • J’ai APPROUVE : le FUTON ! Ok, c’est dur. Mais après plusieurs nuis dessus, je peux vous dire que je n’ai pas mal au dos et ai meme dormi comme un bébé certaines nuits ! Il faut pouvoir s’adapter si l’on est habitué à dormir sur du moelleux, mais l’expérience est à faire !

12 commentaires

  • Merci d’avoir trouver de la place dans ton sac à dos pour nous emmener 😉 Je suis ravie de tes découvertes. Du coup beaucoup d’idées pour notre départ fin septembre :)
    Et alors, le futon, approuvé ou non approuvé ?

    Répondre
    • Merci Nanou pour ton petit mot !
      Je suis ravie de pouvoir donner des idées à certains. J’espère etre de pas trop mauvais conseil ! 😉
      Le futon : APPROUVE ! Ca va maintenant faire 4 nuits que je passe sur ce lit japonais, je n’ai pas mal au dos et ai meme dormi comme un bébé la nuit dernière ! C’est ferme, certes, donc il faut peut-etre pouvoir s’adapter facilement si l’on est habitué à dormir dans du moelleux… Mais à essayer ! (Je rajoute ça à l’article ! Merci de me l’avoir rappelé ! )
      A bientot !!

      Répondre
  • Bon déjà J’AI ADORE L’ARTICLE. Voilà voilà.

    Les espagnols bruyants c’est typique et c’est PARTOUT! Au musée c’est toujours eux qui sont malpoli (pas de bonjour ni rien) et qui parlent très fort alors que c’est un lieu qui devrait être calme… C’est dommage :/

    Les photos sont juste magnifique et le ONSEN <3 <3 J'ai toujours rêver d'y aller mais bon la gêne tout ça, ça freine… Surtout nono! Mais je lui ai montré la photo de l'onsen et il a fait "wouaouh" … On dépassera sûrement nos peurs et apprioris un jour ;D

    Allez de gros bisous d'où tu es bibi-chan ♥
    Laetitis Articles récents…Ça ne marche pas comme çaMy Profile

    Répondre
    • Coucou ma Laeti’ d’amour !

      Ben je t’avoue que ça fait deux groupes que je croise qui sont un peu dissipés. Mais un coup c’est eux, un coup ce sont de chinois, l’autre des français… Bref, la roue tourne ! Je trouve surtout dommade qu’ils n’essaient pas de s’intégrer à la culture alors qu’ils ont un guide japonais ! Pouvoir apprécier le calme d’un jardin sous la pluie en compagnie des autres visiteurs ou simplement répondre à un vendeur pour « Hai » et non pas « Si » seraient plus appréciables pour eux je pense… Non ? ^^

      Alors le Onsen : j’étais aussi suuuuuper hésitante ! L’année dernière j’ai voulu testé deux fois et ai trouvé une excuse à chaque fois ( mais bon en meme temps se baigner dans un onsen mixte à Yakushima avec trois papis tout nus aurait été bisarre… ). Donc cette fois je me suis dit que je DEVAIS y aller. Et vraiment, lancez-vous ! Les Japonais ont l’habitude, ils ne dévisagent pas du tout les trangers. Et pour eux la nuditié fait partie de leur culture, ils sont complètement décomplexés et libre ! En quelques minutes, on est dedans! Et le plaisir de se baigner dans ces bains chauds est vraiment à vivre ! Courage ! Je vous y pousserai par un coup de pied au derrière ! :p

      Répondre
  • Hello,
    TAKAYAMA ! me voilà convaincu ! La maison du Daimyo 😉 … voir plus haut … à l’air immense. J’irais y faire un tour je pense. Merci Sushi

    Répondre
    • Coucou Osprey !
      Franchement, coup de coeur pour cette ville ! Si je pouvais lui trouver un point de comparaison, je dirais que c’est une petite Kyoto, dans le sens où les rues et l’ambiance sont traditionnelles. J’ai retrouvé les pots de fleurs et d’arbustes devant les maisons par exemple…. Deux jours sont parfaits pour explorer le centre avec ses musées, et l’extérieur de la ville avec des balades dans les collines. Mais ça, c’est le prochain article ! :p

      Répondre
  • Merci pour tous vos articles. Votre style sort de l’ordinaire et donne un éclairage différent des autres blogs sur le Japon. J’espère que vous continuerez à le mettre à jour! En tout cas j’attends vos prochains articles avec impatience!!

    Répondre
    • Bonjour Xavier,
      Merci beaucoup pour votre gentil message et votre soutien. Pas d’inquiétude, je publierai la suite de mon séjour et tous les voyages à venir ici ! La suite du voyage au Japon ne m’a pas donné beaucoup de temps libre pour poursuivre l’écriture, et maintenant que je travaille « à la japonaise », j’ai encore moins de temps pour cela ! Au pire des cas, les publications reprendront régulièrement à mon retour en France en septembre. Restez vigilant ! A bientot !

      Répondre
  • Bonjour :-)

    J’adore tes articles et j’ai dévoré tout le blog !! Je vais bientôt partir au Japon pour la première fois et ce blog est une mine d’informations ! Les photos sont magnifiques *w*

    Continue à nous émerveiller !

    Répondre
    • Bonjour Petite Luciole,
      Et bien merci infiniment pour ton message et tes encouragements. Je m’applique à rédiger mes articles et y prends beaucoup de plaisir. Aussi avoir des retours de lecteurs est toujours ultra motivant !
      J’ai encore expérimenté et vécu des tas de choses cette année, et il me reste encore quelques semaines avant de rentrer en France. Donc comptez sur moi pour rapporter tout ça sur mon site !
      Je te souhaite un très beau voyage. Le Japon est vraiment une belle destination, dépaysante, étonnante, bref… Tu en reviendras changée ! Si tu as des questions, n’hésites pas à me les poser, je t’aiderai avec plaisir si je le peux !
      A bientôt !!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge