J8 voyage Japon – Traditions : Maiko Henshin et cérémonie du Thé

J8 voyage Japon – Traditions : Maiko Henshin et cérémonie du Thé

Aujourd’hui est une journée marquée sous le signe des Traditions et de l’initiation à la culture japonaise. Journée chargée à l’horizon, accrochez vos ceintures !

Expérimenter le Maiko Henshin, ou comment se transformer en Maiko en une petite heure…

Le « Maiko Henshin » consiste en se transformer en Maiko, une apprentie Geisha. On se rend dans un studio spécialisé, on est maquillée, coiffée, et habillée dans de véritables kimonos, puis on peut prendre la pose, en studio ou en extérieur. C’est une activité touristique assez prisée, mais surtout assez onéreuse… J’ai eu la chance de pouvoir profiter d’une super promo dans un studio non loin du Kiyomizu-dera (temple que j’ai visité la veille ). Je me suis donc fait plaisir ! Rendez-vous à 9h, au programme : transformation en Maiko, puis shooting avec un photographe professionnel en studio et en extérieur, 40 minutes de temps libre, un album avec les plus beaux clichés et le CD de toutes les photos !

Lorsque j’arrive, la réceptionniste ne me trouve pas dans sa liste des réservations du jour… Elle cherche un peu, et me dit qu’ils m’attendaient le 11 JUIN, et non le 11 JUILLET ! Heureusement, j’avais imprimé le mail de réservation, et lui ai présenté… Elle m’a donc invité a avancer dans les salles de préparation, avec un sourire un peu glacial, mais bon, c’est pas de ma faute si ils se sont trompés dans leurs plannings !

D’abord, on est invité dans une salle « vestiaire ». On se met en sous-vêtements et on revêt une sorte de chemise de nuit en coton très léger.

On passe alors dans la salle de maquillage. Celui-ci prend environ 20-30 minutes je dirais, à vue de nez. La maquilleuse prépare d’abord la peau : nettoyage, sorte de gommage, puis une cire est appliquée partout. Ensuite une sorte de peinture blanche. C’est en fait très fin, mais très opaque. Sur les photos, on a l’impression d’avoir été tartiné, mais non ! Puis les traits des yeux et lèvres, et voilà !

Troisième étape : la coiffure. On a l’option « perruque », et si l’on a les cheveux assez longs, l’option « semi-perruque », où ils utilisent en grande partie nos propres cheveux. Ils placent tout ça, quelques accessoires et on passe à la salle suivante. J’avais lu que c’était très lourd à porter, mais franchement, tout était bien fixé et positionné, je n’ai vraiment pas été gênée par le poids…

Quatrième et dernière étape : l’habillage ! On passe dans une salle « dressing », où étaient présentés une trentaine de kimonos au moins, tous plus beaux les uns que les autres. On prend le temps de choisir celui que l’on préfère. Et ensuite, plusieurs habilleuses s’occupent de nous. Il y a différentes couches en dessous, plusieurs épaisseurs de coussins… On dirait pas, mais sous le kimono, y en a des choses !!! On est saucissonné dans tous les coins, c’est assez impressionnant. Une fois le kimono revêtu et ajusté au centimètre près, je suis confiée à une jeune et gentille photographe dans le studio.

Traditions

On commence par des photos d’intérieur. Ensuite, elle m’emmène dans le quartier alentour. Se balader en getas, c’est plutôt laborieux, et serrée dans mon kimono, j’avance par pas de 10 centimètres ! Le quartier est tout à fait traditionnel et se prête aux photos. J’essaie de suivre les instructions de la photographe. Il est encore tôt, les touristes n’ont pas encore envahis les rues, c’est agréable. Puis elle m’annonce que l’on a fini, que j’ai 40 minutes de liberté…. Seule, pour prendre des photos c’est difficile… D’autant que ça y est, les premières hordes de touristes arrivent. Je n’ai pas trop envie de passer pour une attraction locale, je décide de prendre juste quelques photos du quartier et de rentrer au studio…

_MG_1081

maiko-henshin-moi

En rentrant, on se déshabille, se décoiffe, et se démaquille. Il y a à disposition tous les produits de toilette nécessaires pour prendre soin de ses cheveux et de sa peau, et ressortir tout frais. Avant de partir, on me remet mon album photo et le CD du shooting… Voilà ! Une expérience vraiment sympathique !

maiko-henshin-rues

maiko-henshin-quartier

maiko-henshin-maison

maiko-henshin-maisons

maiko-henshin-ghibliRencontre avec mini Totoro et maxi Jiji au Magasin Ghibli de la rue…

Deuxième Balade à vélo dans Kyoto et marché de Nishiki

Je remonte en selle et prend la direction des galeries couvertes commerciales de Kyoto et du marché de Nishiki pour y faire un peu de shopping. Sur ce marché, on trouve tous les produits frais possibles, c’est rempli de bonnes odeurs et de cris des vendeurs pour appâter le client. Dépaysement garanti.

nishiki

nishiki-marché

 

nishiki-etales

nishiki-etale

Expérimenter une cérémonie du thé et découvrir les traditions…

En fin de journée, j’ai un autre beau rendez-vous : une cérémonie du thé ! La maison de thé que j’ai choisi se situe à côté du parc Maruyama où je suis allé la veille. C’est une toute petite maison japonaise typique, en bois, avec des tatamis, des petites pièces et l’odeur de vieux bois humide… Les hôtesses sont en Kimonos et on l’allure de vrai geishas, se déplaçant en douceur par des gestes contrôlés et parlant calmement.

Nous étions un groupe de 7. Nous nous sommes installés sur les tatamis, avons eu les explications sur les ustensiles de la cérémonie, les significations de certaines gestuelles ou rites, des informations sur le thé, son type, etc. Puis la jeune femme nous a fait une cérémonie d’une demie heure à peu près. A la fin, nous avons nous même préparé notre propre thé en essayant de suivre le protocole de la cérémonie. Mon thé était ma foie plutôt buvable !

    ceremonie-the-machiya

ceremonie-the-instruments

ceremonie-the

Ce fût une très jolie initiation. Un peu court, une heure en tout, sachant qu’une cérémonie du thé intégrale dure 4 heures ! Mais ce fût un moment tranquille et reposant.

Bilan de cette 8ème journée pleine de découvertes !

J’ai remarqué:

  • le FRANPONAIS est partout ! Mais si, vous savez, les phrases/slogans en français dont les japonais raffolent et que l’on trouve partout : en devanture de magasins, noms de restaurants, sacs, objets de décorations, etc. Le seul hic, c’est que souvent, ça ne veut rien dire, ou pire, le sens réel du mot n’est pas vraiment adapté au lieu ou à l’objet… Pas de bol …

franponais

 

DSC02273

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge